Economie - Questions Sociales

L’abri et le travail

Charles-Edouard Vincent et Emmaüs Défi.

Les sans-abri, en France, sont au moins 150. 000, et 3,6 millions de personnes sont réputées « en précarité de logement ».En plus, 70% des sans-abri sont sans travail et chacun accumule de nombreuses difficultés simultanément. Le cercle vicieux de l’exclusion sociale et professionnelle provient notamment de leur perte de repères, des questions d’hygiène/santé et de difficultés face aux questions administratives. Les barrières à l’emploi sont par ailleurs élevées et les solutions proposées pas toujours adaptées : horaires contraignants (contrats de 24h/semaine) ; difficultés d’organisation pour les entreprises d’insertion etc. En même temps, le système d’action sociale, en silo, n’arrive pas à traiter de manière coordonnée l’ensemble des problèmes de chaque individu (emploi, santé/hygiène, addictions, logement…).

Selon Emmaüs Défi il faudrait utiliser en priorité le levier du travail, comme moteur d’insertion, plutôt que d’attendre que les autres problèmes (logement, santé, addiction…) soient résolus. Il faut donc proposer un cadre de travail adapté à chaque individu, comprenant : une offre d’emploi « à l’heure », en augmentant progressivement en fonction de ses possibilités / besoins, des activités utiles à l’ensemble des personnes en précarité (Bric-à-brac, vente de forfaits téléphoniques adaptés, prêts d’équipement, etc.), et coordonner l’ensemble des intervenants sociaux pour un accompagnement global : réseaux de maraude, acteurs de l’aide au logement, de la santé/addictions, etc.Enfin, créer et partager avec ces intervenants de nouveaux outils de suivi individuel.

10-10

Website: http://emmaus-defi.org/

Voir plus